Amazones d’Hier, Lesbiennes d’aujourd’hui: 40 ans plus tard (Bande-annonce)

Documentaire/Documentary, 2022, Québec-Canada, 56 mins 37 sec. (Qualité /Current quality: H 264 – Disponible/available: AppleProRes422HQ) Version originale française disponible avec sous-titres français et anglais V.O.F available with English subtitles Réalisation/Directors : Dominique Bourque, Johanne Coulombe, Julie Vaillancourt Image/Camera : Mathilde…

0
(0)

Documentaire/Documentary, 2022, Québec-Canada, 56 mins 37 sec.

(Qualité /Current quality: H 264 – Disponible/available: AppleProRes422HQ)
Version originale française disponible avec sous-titres français et anglais
V.O.F available with English subtitles

Réalisation/Directors : Dominique Bourque, Johanne Coulombe, Julie Vaillancourt
Image/Camera : Mathilde Capone et Julie Vaillancourt
Son/Sound : Camille Gravel
Montage/Editing : Julie Vaillancourt
Colorisation et mixage/Color grading & mixing : Radamis Zaky
Musique originale/original music : Sylvain Deschamps & Julie Vaillancourt
Entretiens/Interviews : Fallon Roullier
Narration : Dominique Bourque
Production : Réseau des Lesbiennes du Québec
Distribution : Groupe Intervention Vidéo

Avec la participation des Éditions sans fin et le soutien de la Fondation Emergence, Devoir de Mémoire et la Banque TD / With the participation of Les Éditions sans fin and the support of Fondation Emergence, Devoir de Mémoire and TD Bank.

Ce documentaire donne la parole aux quatre lesbiennes qui ont fondé le collectif Amazones d’Hier, Lesbiennes d’Aujourd’hui à Montréal en 1979, soit Gin Bergeron, Ariane Brunet, Louise Turcotte et Danielle Charest. Quarante ans plus tard, par le biais d’images d’archives et d’intéressantes mises en abyme, elles reviennent sur leur réalisation pionnière : une vidéo portant sur les lesbiennes de l’époque. Elles situent leur militantisme au sein du jeune mouvement lesbien international qui émerge dans la foulée du mouvement féministe. S’appuyant sur des objets clés, elles témoignent de leur parcours et leur vision du lesbianisme, à un moment précis de l’histoire québécoise, soit au tournant des années 1980, sous les yeux attentifs de l’équipe de tournage. Au centre de cette équipe figure la militante Johanne Coulombe, qui sera soudainement emportée quelques semaines après le tournage du film. Sa disparition, comme celle de Danielle Charest, dix ans plus tôt, illustre de manière poignante l’importance de ce travail de mémoire auquel participe le film, indéniablement.

Forty years later, the documentary looks back at the creation of AHLA (Amazones d’Hier, Lesbiennes d’Aujourd’hui), a lesbian collective at the origin of the video of the same name shot in 1979 and the eponymous magazine published between 1982 and 2014. Based on interviews conducted in May 2021 as well as archival footage, this documentary highlights the four founding members of the collective – Gin Bergeron, Ariane Brunet, Louise Turcotte and Danielle Charest (1951 -2011) – and the need to document our lives. The sudden death of co-director Johanne Coulombe in July 2021, when the film was in postproduction, further underlines the importance of this work for the collective memory.

0 / 5. 0